Le mystère des petits lavoirs, Nicole Buffetaut

Le livre : Le mystère des petits lavoirs de Nicole Buffetaut. Paru en 1986 chez Fayard

4e de couv :

La pluie de novembre tombe sans discontinuer sur la petite ville normande. Presque personne dans les rues envahies par la nuit. Un clochard aviné grommelle des mots sans suite, quelques femmes sortent de l’église, s’empressent de rentrer. Presque personne, et cependant, dans l’ombre, le long de la rivière aux eaux grossies, se cachent le drame et la mort.
Qui détestait à ce point Mme Bertin, la femme d’ordre et de devoir, l’épouse irréprochable ? Qui l’attendait pour ce rendez-vous macabre ?
Les petits lavoirs livreront-ils leur mystère à l’inspecteur Coignard ?

 

 

L’auteure : Nicole Buffetaut,estnée le 2 septembre 1927 à Boulogne-Billancourt,. Femme de lettres française, auteure de roman policier et de roman historique. Elle publie avec « Le mystère des petits lavoirs » son premier roman, ouvrage qui recevra le Prix du Quai des Orfèvres en 1987.

 

 

 

 

 

Extrait  :
« En rentrant chez lui, l’inspecteur Coignard retrouva le décor intime et chaleureux ; mais le feu s’éteignait dans l’âtre, la glace avait fondu dans le seau de cristal, la pipe était refroidie sur le bord du cendrier. Etait-ce l’atmosphère lugubre de la maison qu’il venait de quitter, ou le souci de ce qu’il allait découvrir, ce soir le jeune homme se sentait seul et déprimé. 22h30. Etait-il trop tard pour appeler quelqu’un qu’on connaît à peine ? Il hésita un instant, puis se décida.
La sonnerie ne retentit que deux fois. Ouf ! Il ne l’avait pas réveillée. Tout de suite, il dit son nom. La voix claire s’étonna un peu à l’autre bout du fil.
– Quelque chose de grave, Inspecteur, pour que vous m’appeliez à cette heure-ci ?
– Non, pas vraiment, mademoiselle, peut-être aurais-je dû attendre demain matin… Je voulais vous prévenir que Jean-Paul Bertin a disparu.
– Disparu ? D’où cela ?
– De la clinique où il était en traitement depuis plusieurs semaines.
– Grand Dieu ! Je ne savais qu’il était malade. Et depuis quand a-t-il disparu ?
– Samedi, en fin d’après-midi.
– Et on ne l’apprend qu’aujourd’hui ?
– Ecoutez, c’est une longue histoire dont j’aimerai bien parler avec vous. Ce soir, il est trop tard. Mais j’ai pensé…
La fin de la phrase ne venant pas, Hélène eut un léger rire.
– C’est si difficile à dire ?
Le jeune homme se jeta à l’eau.
– Demain mercredi, vous n’avez pas de cours, n’est-ce pas ?
– Non, je reste chez moi pour corriger mes copies.
– Demain matin, il faut que j’aille à Bernay, à la clinique du Val d’où Jean-Paul Bertin a disparu. Je préfère interroger moi-même tous ceux qui l’ont vu samedi. Cela va me prendre quelques heures, jusqu’au déjeuner. J’avais donc pensé… »

Le post-it de Ge

Le mystère des petits lavoirs, Nicole Buffetaut

 

Qui se souvient du prix du quai des orfèvres 1987.
Personnellement j’avoue que j’avais totalement oublié le titre de ce polar et bien sur le nom de son auteur, autrice en l’occurrence là .
D’ailleurs Nicole Buffetaut était avant que je ne tienne ce roman dans mes mains une totalement inconnues pour moi.
Alors je me dis que…j’ai sans doute eu de la chance en tombant sur ce bouquin dans une boite à livre. Tout de suite il m’a attiré. Ben oui avec sa couverture noir, jaune, rouge, les couleurs originelles du polar, il était surement là pour moi.
Et puis écrit en gros « Prix du Quai des Orfèvres 1987 », il me faisait de l’œil c’est certain.
Bon bref que nous raconte « Le mystère des petits lavoirs »
Dans une petite ville de Normandie, Madame Bertin, une femme honorable, est victime d’un crime. L’inspecteur Coignard enquête pour comprendre pour quel motif elle a été assassinée.
Vous l’aurez compris nous somme là dans une enquête classique. On va suivre pas à pas l’évolution de celle-ci avec ses fausses pistes et ses hypothèses qui se révèlent ou qui se referment. Un vrai roman procédural
C’est plutôt agréable à lire, l’écriture est fluide et l’intrigue bien foutue.

Ce qui est appréciable aussi c’est que notre autrice épingle gentiment la bonne société normande. Les nantis, les bourgeois sont des êtres humains tous aussi pervers et tordus que le commun des mortels surtout sous les apparences très policées.

Alors rien à redire, une belle découverte à double titre.
On peut dire que j’ai eu la main heureuse là !

 

Livre lu dans le cadre de 3 défis Littéraires

– Challenge Thriller et polar 2022- 2023 chez Sharon

 – Challenge « Le tour du monde en 80 livres » chez Bidb (USA).

 – Challenge Les Dames en Noir 2022 chez Zofia

2 réflexions sur “Le mystère des petits lavoirs, Nicole Buffetaut

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s