Une insolente curiosité, Lynn Messina

Le livre : Une enquête de Beatrice Hyde-Clare Volume 1, Une insolente curiosité de Lynn Messina. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Emmanuelle Aronson. Paru le 5 mai 2022 chez Les éditions Les Escales. 15€. (344 pages) ; 19 x 13 cm

4e de couv : 

Entre Jane Austen et La Chronique des Bridgerton, une enquête haute en couleur au temps de la Régence anglaise menée tambour battant par une héroïne malicieuse et attachante.

Beatrice Hyde-Clare détonne au sein de la noblesse anglaise : orpheline sans mari (alors qu’elle a déjà 26 ans !), elle dépend de la générosité de son oncle et de sa tante. Elle s’efforce donc de rester docile, respectueuse et à sa place : dans l’ombre de ses cousins.

Mais quand Bea trébuche sur le corps sans vie du pauvre monsieur Otley lors d’une partie de campagne, elle oublie aussitôt de se comporter en véritable lady et se lance en quête de la vérité, quitte à manquer de respect aux autres invités… et au divin duc de Kesgrave.

L’auteur : Lynn Messina est l’auteur d’une  bonne quinzaine de romans, traduits en près de vingt langues. Elle est né en 1972 et vit à New York avec ses fils. Elle a connu le succés avec Préjugés et orgueil  un best-seller de l’autoédition aux États-Unis. Elle a été journaliste.

 

 

 

 

Extraits : 
« Tout au long du dîner, mademoiselle Beatrice Hyde-Clare s’imagina lancer de la nourriture au visage de Damien Matlock, duc de Kesgrave. (…) L’idée de voir ses boucles blondes maculées de persil la mit en joie, et elle réprima un sourire en s’imaginant les miettes de pain collées sur sa mâchoire carrée et implacable. »
« Tout chez le duc était rigueur, de ses larges épaules parfaitement mises à leur avantage dans un habit dont la coupe exquise eût laissé admiratif Weston lui-même, à ses opinions, qu’il ne manquait pas d’exprimer, léger rictus méprisant aux lèvres, sans jamais prendre la peine de le dissimuler. De taille imposante – il dépassait allègrement les six pieds –, il toisait ses semblables avec un mélange d’indifférence et d’ennui, comme s’il examinait une colonie de fourmis particulièrement inintéressante.
Son attitude n’avait rien de surprenant, étant donné que tout le beau monde s’inclinait avec servilité en sa seigneuriale présence.»
« Bea avait songé : Oh oui, cette semaine à la campagne va être délicieuse, entre la flagornerie de Flora, les moqueries de Russell et la condescendance de Kesgrave. »
 « En tant que parente pauvre, Bea allait où on lui demandait d’aller, et faisait ce qu’on lui disait de faire. Naturellement, si elle voulait reprendre sa liberté et son indépendance, elle était libre de tracer sa route dans le monde comme bon lui semblait. »

Le post-it de Ge

Une insolente curiosité de Lynn Messina

 

C’est chez Sharon que j’ai découvert il y a quelques semaines, quelques mois devrais-je dire, ce titre qui m’a tout de suite intriguée.

Une nouvelle série de Cosy murders que je ne connais pas, tiens donc ! Une enquête de Beatrice Hyde-Clare est sans titre. deux titres sont sortis coup sur coup en mai dernier, un troisième est semble-t-il attendu en octobre prochain. Il me fallait découvrir cette nouvelle enquêtrice en herbe, histoire de ne pas avoir l’air cruche si une de mes lectrice venait à m’en parler.

Nous sommes là sous la régence anglaise, vous savez cette période de l’histoire du royaume uni qui lie la période géorgienne et l’ère victorienne. Une période de transition mais pas que,  on commence à parler de l’abolition de l’esclavage, une période où les sentiments sont exacerbés, mais c’est aussi l’ère la modernisation industrielle, des conflits sociaux qu’elle déclenche et enfin un moment de l’histoire britannique où les femmes même si elles doivent rester à leur place tente de s’émanciper. Et c’est le cas de notre jeune héroïne.

Mais d’ailleurs quelle est l’intrigue d’Une insolente curiosité ? Au cours d’une fête, Beatrice Hyde-Clare trébuche sur le cadavre de monsieur Otley dans la bibliothèque de la demeure des Skeffington. Prête à tout pour découvrir le coupable, elle n’hésite pas à questionner les invités ainsi que le duc de Kesgrave.

Je vous le disais, notre héroïne ne sait pas vraiment rester à sa place quitte à s’attirer des ennuies !

Notre auteure, américaine rappelant le, nous décrit là parfaitement la bonne société anglaise, la société aristocratique britannique de l’époque. On est totalement immergé dedans.

Pour autant l’intrigue elle est un peu légère, normal me direz-vous, on est ici dans un cosy crime. C’est vrai mais pour ma part j’aurai aimé un peu plus de suspense même si je l’avoue, j’ai passé un bon moment de lecture. Car l’écriture est fluide et c’est agréable à lire. Une lecture détente en somme !

J’ai lu ce livre aussi pour ces 5 défis :

– Challenge Juillet Sororité de Stelphique (lu en juillet)

– Le Shiny Summer Challenge chez Camille du blog Les paravers de Millina.

 – Challenge Les Dames en Noir 2022 chez Zofia

– Challenge Thriller et polar 2022- 2023 chez Sharon

 – Challenge « Le tour du monde en 80 livres » chez Bidb (France).

15 réflexions sur “Une insolente curiosité, Lynn Messina

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s