Le chemin de rédemption, Jean-Philippe Felder

La double chronique sur Collectif Polar

Une Flingueuse indic et une apprentie Flingueuse ont lu le même livre. Et elle vous donne leur avis respectifs  l’une après l’autre.

Cet aprem c’est…La missives de Fanny


Le livre : Le chemin de rédemption de Jean-Philippe Felder. Paru le 1 juillet 2022 chez les Editions Jets d’encre. 21,80 euros. ( 266 pages) ; 23x15cm.
4eme DE COUV :
Frédéric colonel de gendarmerie à la retraite, revient sur les lieux de son enfance pour y faire une sordide découverte, le père Jean-Marcel, un homme qu’il a bien connu, vient d’être assassiné.
Bien qu’in ne soit plus en service, les événements qui entourent la mort de cet homme que tout le monde semblait pourtant estimer et apprécier poussent progressivement Frédéric à s’intéresser de très près à l’affaire et à se mêler à l’enquête afin d’obtenir le fin mot de cette sinistre histoire. Le passé du père Jean-Marcel serait-il la clé de cette affaire ? De rebondissement en révélations, Frédéric n’est pas au bout de ses surprises.
Du sud -ouest de la France à la Cote d’ivoire, Jean -Philippe Felder nous entraine dans une enquête haletante où faux-semblants et secrets se multiplient, tenant le lecteur en haleine jusqu’au bout.
L’auteur : Jean-Philippe Felder est colonel, en retraite de la Gendarmerie National Française. Durant ses années de service actif, il s’est particulièrement spécialisé dans le domaine de la police judiciaire. Par ailleurs, sa participation à de nombreuses missions extérieures et sa connaissance du continent africain constituent des références appréciables. Ce roman en est le témoignage et c’est son premier roman.
Extraits : 
« Fred connaissait bien les lieux pour les avoir fréquentés dans son enfance. Il courut vers sa voiture et s’engagea vers la départementale 226, il conduisait au lieu de l’accident. Au détour d’un virage, il aperçut le cycliste allongé près de sa bicyclette complètement broyée. Il s’approcha du corps sans connaissance et reconnu Jean-Marcel. Il remarqua, sans le bouger, une blessure sur la base de son cou comme s’il avait reçu une balle ; une flaque de sang importante s’étalait sous la tête, dont la face invisible sembler éclatée.
Très vite, l’ambulance des pompiers arriva sur les lieux, suivie de près par la voiture de la brigade de gendarmerie. Fred fit part de ses observations aux gendarmes, lesquels appelèrent immédiatement l’unité de police judiciaire (PJ) compétente, afin d’effectuer les constatations appuyées qui s’imposaient en pareil cas.
Ils installèrent une protection visuelle afin de geler les lieux. Le médecin des soldats du feu indiqua que le blessé respirait à peine et qu’à ce stade son pronostic vital était sûrement engagé. Une patrouille de motocyclistes de la brigade de Pau arriva à son tour. Les motards furent chargés d’escorter l’ambulance vers le stade de Lestelle et déjà on percevait le bruit caractéristique d’un hélicoptère dont la destination, avec le blessé, était certainement le Centre Hospitalier de la capitale du Béarn. »

 

Les missives de Fanny H

 

Le chemin de rédemption, Jean-Philippe Felder

Frédéric, gendarme à la retraite, apprécie les belles voitures notamment de collection. Il possède une jaguar type E et fait parti du club des vieux carrosses. Durant sa vie professionnelle, il a passé de nombreuses années en Afrique.

Le père Jean-Marcel, de Notre Dame de Bétharram dans les Pyrénées-Atlantiques, se fait assassiner d’une balle dans le dos lors d’une promenade à vélo.

Après un voyage en Syrie, au Mali puis de retour en France, Chafik a monté sa cellule.

Que cache la mort de l’ecclésiastique ? Frédéric arrivera-t-il à aider ses anciens collègues ?

Jean-Philippe Felder a choisi un sujet important, celui du terrorisme et donc synonyme de guerre de religions. On ressent que l’auteur, de part son ancienne profession de gendarme, a souhaité nous faire part de ses connaissances.

Cependant, l’histoire ne m’a pas emmené comme je l’aurai souhaité dès le départ. J’ai trouvé quelques répétitions, un peu trop de détails comme le menu complet d’un repas revenant plusieurs fois, que je n’ai pas trouvé nécessaire mais plutôt au détriment de l’intrigue. Il me manque le ressenti du personnage, ses pensées, sa description psychologique, bref un peu plus de sentiments liés à l’enquête. L’ écriture est carrée et cadrée, peut-être un peu trop pour moi.

La chapelle Lestelle Bétharram est bien réelle, elle se situe à environ quinze kilomètres de Lourdes. C’est un sanctuaire qui possède de nombreuses toiles de la vie de Jésus. Il existe également les grottes de Bétharram qui s’étendent sur plus de huit kilomètres.

Jean-Philippe Felder doit avoir énormément de choses intéressantes à nous raconter. Et il peut faire vivre à son personnage plein d’enquêtes palpitantes.

(Merci aux éditions Jets d’encre)

4 réflexions sur “Le chemin de rédemption, Jean-Philippe Felder

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s