Le macaron meurtrier, Ana T. Drew

Le livre : Le macaron meurtrier de Ana T. Drew. Paru le 11 mai 2022 chez HarperCollins dans la collection Poche n° 374. 6€90. (249 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv : 

Le macaron meurtrier

Les enquêtes de Julie

Julie a tout quitté pour revenir à Beldoc, son village natal au coeur de la Provence. Sa pâtisserie (sans gluten, s’il vous plaît) a ouvert il y a peu : entremets, génoises et cannelés affichent leur plus beau sourire pour appâter gourmets et touristes.

Hélas, des grumeaux font leur apparition quand l’un des participants à l’atelier macaron s’écroule raide mort sur le plancher du labo. Si la gendarmerie conclut rapidement à un banal infarctus, le mal est fait : la réputation de Julie est ruinée !

Or, pour une raison qui lui appartient, la jeune femme est convaincue que Maurice Sauve a été empoisonné bien avant de mettre les pieds dans sa boutique. Et, puisqu’elle n’a rien à perdre, elle décide de mener l’enquête. Pour l’aider, une équipe championne de l’amateurisme : une grand-mère excentrique, une soeur grincheuse, un sous-chef geek et un chien plus proche de Rantanplan que de Rintintin. Le meurtre – si c’en est bien un – a été exécuté avec précision. La pâtissière saura-t-elle résoudre ce crime parfait ?

L’auteur : Ana T. Drew, gagnante du premier prix Chanticleer Mystery & Mayhem Book Awards, est l’esprit tordu derrière la récente vague de meurtres qui s’est abattue sur la petite ville provençale de Beldoc. Car en effet elle est l’auteure des 5 tomes de la série policière Les Enquêtes de Julie.  Lorsque qu’Ana n’est pas en train d’écrire, ou de gérer (plus ou moins) sa famille, vous la trouverez sur le canapé à regarder «The Rookie: le flic de Los Angeles» dans l’espoir de tourner la page sur «Castle». Elle habite Paris, mais son cœur est en Provence.

 

Extraits :
« Sympa comme manière de briser la glace !
Mon émoi se dissipe tandis qu’il confirme grossièrement mon opinion à son sujet : ce n’est qu’un plouc malpoli.
– J’ai peut-être passé la moitié de ma vie à Paris, dis-je en plantant mes yeux dans les siens, mais je suis beldocienne, comme vous. Vous seriez surpris par le nombre d’habitants de la ville qui sont allergiques ou intolérants au gluten.
En ce qui me concerne, je ne suis ni l’un, ni l’autre. Mais pour des questions de cohérence, j’ai arrêté de consommer des produits à base de blé dès que j’ai décidé d’ouvrir une boulangerie-pâtisserie sans gluten. »
« Il avait déclaré s’être embarqué dans la quête d’un sens à sa vie, après avoir réalisé il y a deux ans que trier du courrier à la Poste n’était pas son truc. Un an de bénévolat auprès de la Croix Rouge en Asie du Sud-Est le convainquit que cela ne lui convenait pas non plus. De retour à Beldoc, il avait touché un peu à tout, de la musique en passant par le boursicotage. Récemment, il avait découvert l’art de la pâtisserie.
Je me souviens comme il s’enthousiasmait en concluant sa présentation : « J’ai un bon feeling, là ! »
Vingt minutes plus tard, il grimaçait et s’effondrait sur le sol, sans vie. »

 

Le post-it de Ge

Les enquêtes de Julie – Le macaron meurtrier, Ana T. Drew

Le macaron meurtrier est le premier tome des enquêtes de Julie. Cette série policière humoristique a été publiée chez Bookelis et les deux premiers tomes viennent d’être réédités en poche chez HarperCollins. Et c’est à cette occasion que je l’ai achetée à la Griffe Noire car j’avais vu quelques jours avant que l’auteure allait être invitée pour la première fois à Saint Maur en Poche. Aussi je tenais à la découvrir, elle et son univers avant de la rencontrer.

Mais alors que nous raconte  » Le macaron meurtrier » :

Julie Cavallo revient à Beldoc, petite commune provençale pleine de charme où elle compte bien ouvrir sa propre pâtisserie. Mais pas n’importe quelle pâtisserie, non, une pâtisserie sans gluten. Elle met aussi en place des ateliers pour apprendre à pâtisser à ses clients, elle assiste impuissante lors de l’un d’eux à la mort de Maurice Sauve. Alors que la police locale conclut à un infarctus, Julie est convaincue que l’homme a été empoisonné. Avec l’aide de sa grand-mère Rose, de sa sœur Flo, de son sous-chef Éric et sans oublier son chien fidèle, la jeune femme mène l’enquête.

Vous l’aurez compris nous sommes là dans ce que l’on nomme un cosy crime. Oh, bien sûr il y a bien un beau gendarme dans cette histoire, mais c’est bel et bien une équipe d’amateur avec en tête de fils Julie qui va tout faire pour éclairer cette affaire. Car pour les sœurs Cavallo pas de doute, on est bien face à un crime, et un crime parfait qui plus est. Elles le savent, elles ont un don pour cela… Mais là je ne vous en dirai pas plus, je risque de divulgacher l’intrigue !

Dans ce premier opus on fait connaissance avec les personnages et ils sont nombreux. Pour autant on s’y repère facilement chacun ayant sa propre personnalité. On apprend à connaitre les principaux protagonistes de cette série qui débute.  On s’imprègne de leur caractère, de leur passé, on cherche à les discerner. C’est tout à fait normal, l’auteur met ici en place les bases de sa série à venir. Et elle n’a pas fait dans la dentelle, ses héros ne sont pas piqués des hannetons.

En plus des personnages, j’ai beaucoup aimé le décor. Ce n’est pas si courant qu’un cosy crime se passe en Provence. Alors bienvenue à Beldoc une petite ville au cœur de la Provence, imprégnée de lavande et de pain frais au four !

Bref, j’ai lu ce petit polar d’une traite, je ne me suis pas ennuyée une seconde. C’est frais, c’est sympathique, c’est léger et son héroïne est pétillante, alors oui on passe un agréable moment sans trop se prendre la tête. C’est bien ce que l’on veut, non, en lisant du cosy mystery !

Alors contrat rempli et moi je rempile avec le second opus.

3 réflexions sur “Le macaron meurtrier, Ana T. Drew

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s